Miau – Mensch ; Mensch – Miau, le dictionnaire des ouvre-boîtes

Si vous voulez partager votre vie avec un chat, vous devez vous habituer à la langue de votre nouveau colocataire à quatre pattes ainsi qu’à vos habitudes alimentaires, de sommeil et de jeu. Parce que là où tout le monde sait qu’un fouet de queue exprime la joie chez le chien, le langage corporel des chats est souvent plus difficile à interpréter. Cela conduit souvent à des malentendus et les chats sont alors rapidement et complètement accusés à tort d’être sournois.

Le ronronnement
Le moyen de communication probablement le plus connu d’un chat est le ronronnement. Qu’il s’agisse d’une vibration fine, silencieuse et à peine audible ou d’un ronronnement bruyant qui vole le sommeil, ronronner un chat en santé est un pur bonheur. Ils le produisent dans leur poitrine, où vous pouvez sentir les vibrations. Elle se produit souvent en combinaison avec des caresses et des câlins. Tu peux le faire avec “Oh, je vais bien. Oh, je me sens bien. Regarde, la vie n’est-elle pas belle ?” Traduis. Parfois, les chats ronronnent tranquillement même après avoir mangé ou nettoyé.

Ce que les gens savent moins, c’est que les chats utilisent aussi le ronronnement comme mesure calmante. D’une part, ils utilisent les vibrations pour calmer quelqu’un d’autre, par exemple, les mères félines ronronnent pour calmer leurs chatons. Ça veut dire : “Ne t’inquiète pas, maman est là.” Et chaque propriétaire de chat qui a déjà été malade connaît la situation où un ami à quatre pattes saute sur vos genoux et ronronne sans se faire caresser. Pour ainsi dire un animal “Oh, tout ira bientôt mieux”.

D’un autre côté, les chats ronronnent pour se calmer lorsqu’ils sont malades et/ou souffrent. Il ne faut donc pas nécessairement être rassuré que le chat ronronne encore, mais toujours évaluer l’état général de l’animal.

Silence Mau, Miau bruyant
Le miaulement classique d’un chat n’existe pas vraiment. Les chats ont un vocabulaire étonnamment varié. Et selon la personnalité du chat, il y a aussi différents dialectes. Mais cela ne doit pas vous faire désespérer. Même s’il faut certainement un peu de temps pour maîtriser couramment la langue du chat, on apprend le vocabulaire le plus important en quelques jours :

Un chat gémissant qui nous caresse autour des pattes veut attirer notre attention. Soit le miaulement s’appelle alors “Bonjour, je meurs de faim, tu ne remarques pas ? Ou cela signifie “J’ai du temps pour toi maintenant, s’il te plaît, jouons”.
Un Mau plus calme, quand nous passons devant notre chaton, signifie “Aimez-vous me caresser ? J’ai besoin de câlins”.
Le miaulement enthousiaste, le chat qui vient vers nous en courant vers la porte d’entrée, on peut le voir avec “Oh que c’est beau que tu sois de retour ! Tu ne crois pas tout ce qui m’est arrivé. Montre-moi ce que tu m’as apporté”.
Et le marmonnement misérable d’un chat, qui a parfois l’air de pleurer, s’appelle “Aidez-moi. J’ai mal. J’ai mal. Je ne vais pas bien.”

Le langage corporel d’un chat
Les chats veulent toujours toute notre attention. C’est pourquoi leur langage corporel est parfois difficile à déchiffrer.

Le chat en colère
Les chats se montrent très clairement quand ils ne sont pas de bonne humeur. On peut le voir sur leur fourrure, leur queue, leurs yeux et leurs oreilles.

Contrairement à un chien, un chat qui bouge la queue doit être traité avec prudence ! Cela signifie habituellement “Je suis en colère. Attention à ce que vous faites maintenant, sinon j’attaque !

Les gestes menaçants sont encouragés lorsque le chat met ses oreilles près de l’arrière de sa tête et résiste au pelage. Grognements et étincelles, yeux légèrement rétrécis complètent l’image d’un chat vraiment en colère que vous devriez éviter si vous ne voulez pas souffrir de blessures désagréables.