Origine et histoire de l’accordéon

L’origine ou la création de l’accordéon fait l’objet de débats entre chercheurs. C. Friedrich L., dont la Handäoline a été brevetée à Berlin en 1822 en tant qu’inventeur de l’accordéon, et Cyril Demian, de Vienne, qui a breveté son accordéon en 1829, en a été l’inventeur, tandis que d’autres lui attribuent la distinction. Une modification de la Handäoline, l’invention de Demian, comprenait un petit soufflet à main et cinq touches, bien que, comme Demian l’a souligné dans une description de l’instrument, des touches supplémentaires puissent être incorporées dans le design. De nombreuses variations de l’appareil se sont rapidement produites.

L’ancêtre de l’accordéon :
On pense aussi que le développement de l’accordéon a été inspiré par le cheng chinois, le premier instrument connu à utiliser un roseau vibrant libre pour créer du son. Un instrument a été inventé il y a environ 5000 ans sur le continent asiatique. Il se compose d’une série de tubes en bambou, d’une caisse résonante, d’une chambre à vent et d’un embout buccal. Il a une forme ressemblant à celle d’un phénix et a été présenté aux musiciens européens en 1777.

Les premiers accordéons ont été inventés au début du 19e siècle. En Allemagne. Christian Buschmann a introduit et breveté un instrument appelé “Handaeoline” en 1822. Il avait un soufflet extensible, un clavier portable et une série d’anches de vibration libre à l’intérieur. Sept ans plus tard, Cyril Damien affine l’instrument en y ajoutant quatre touches de basse qui produisent des accords. Il a obtenu un brevet pour cet instrument, qu’il a appelé accordéon.